1 mars 2011

Action culturelle

logo festival grand

Pourquoi un festival culturel des habitants initié par les centres sociaux ?

Nous considérons que les centres sociaux sont de véritables acteurs culturels du territoire parisien. Ils ne sont pas seulement des « acteurs du champ social », ce sont des lieux où se construisent de multiples expériences culturelles et artistiques.

Ce travail autour de la culture reste encore assez méconnu (mobilisation des habitants autour de véritables projets culturels ; lieu d’émergence de dynamiques culturelles, lieu de créations collectives). C’est pourquoi la valorisation de la culture dans les centres sociaux est un enjeu majeur à la fois pour asseoir une vision de la culture et du socioculturel, qui s’appuie sur des relations étroites entre le culturel et le social, mais aussi pour faire reconnaître cette vision auprès des habitants et de nos partenaires.

La culture dont nous parlons est d’abord une culture vivante, une culture qui n’est pas figée, sans cesse en redéfinition. Il ne s’agit pas de considérer l’existence d’une culture unique légitime pour tout le monde, mais une multiplicité de cultures qui reflètent une diversité de visions, de pratiques et d’histoires. La dimension artistique devient alors le vecteur de traduction de ces visions et expressions, des sensibilités de chacun.

Vecteur d’épanouissement individuel et collectif, l’accès à la culture est une manière de s’ouvrir sur l’extérieur et sur les autres. Dans cette perspective, la mise en place d’une action culturelle permet alors de confronter des idées et des points de vue sur ce qui nous entoure et sur les pratiques de chacun. Il s’agit de considérer l’art dans sa fonction « d’interrogation » afin de questionner notre réalité, d’apporter un autre regard sur les choses, de révéler les manières de voir et la culture propre à chacun.

A travers le partage d’une expression artistique, l’idée est de donner la parole aux publics des centres sociaux, de leur permettre de s’approprier un moyen d’expression, de faire émerger des « talents » qui s’ignoraient. La pratique de ces activités apporte une forme de reconnaissance des capacités de chacun, les valorise auprès d’eux-mêmes et auprès des autres. L’idée est d’aboutir à une prise de conscience sur les possibilités d’agir de chacun.

Une volonté de ne pas cloisonner le social et le culturel :

Les actions culturelles des centres sociaux s’envisagent dans une perspective sociale. La culture se vit tous les jours au travers des dialogues entre des personnes ayant chacune leur vécu. Ainsi, l’organisation d’une sortie ou d’un atelier est l’occasion de créer de la rencontre, d’instaurer du lien entre des personnes qui peuvent être isolées. La pratique culturelle des centres sociaux est d’abord une « pratique culturelle de partage » qui favorise la connaissance de l’autre, le rassemblement des publics de tout horizon.

L’action culturelle des centres sociaux est donc complémentaire à leur action sociale. La culture est envisagée comme un axe transversal à l’action des centres sociaux. Il y a une volonté d’articuler la culture à leurs différents projets. Ainsi des « passerelles » sont créées entre les différentes activités du centre social de manière à ce que la culture soit présente un peu partout, illustrant l’envie des centres de monter des projets collectifs combinant  le social aux pratiques culturelles et artistiques.

La culture se vit par l’affirmation de son identité propre. Il s’agit alors de donner les moyens de se former ses propres jugements et de susciter l’envie de les exprimer. La culture peut alors être un moyen d’action pour les centres sociaux en vue de mobiliser autour d’enjeux sociaux, pour ouvrir le débat sur des sujets au cœur des préoccupations des habitants, pour provoquer une prise de conscience, pour apporter des réponses aux questions sociales.

Les centres sociaux, un lieu propice à l’émergence de la culture :

Les centres sociaux sont des lieux d’échanges et de rencontres entre des publics de cultures différentes. C’est cette dimension culturelle que les centres sociaux tentent de faire vivre.

De par leur contact et leur proximité avec les habitants, leur connaissance du territoire, les centres sociaux sont des acteurs incontournables pour faire émerger des dynamiques culturelles dans le centre et dans le quartier. Leurs connaissances et savoir-faire sont des atouts pour mobiliser autour de projets communs, et comprendre les besoins des publics. Ils peuvent s’appuyer sur la confiance et les liens entretenus entre bénévoles/usagers et sur l’implication des équipes pour mettre en place des projets culturels qui répondent aux envies de leurs publics.

Les centres sociaux sont des relais culturels, ils occupent un rôle de passeur en permettant à leur public d’avoir accès à certains lieux culturels. Il s’agit également de donner place, à travers leurs actions, à l’expression de leurs publics, et de valoriser leur créativité, les rendant acteur de la mise en place de projets culturels. Ainsi, il ne s’agit pas de se limiter à transmettre une certaine vision de la culture, mais de partir des envies des publics, de leurs propres visions afin de valoriser leur savoir-faire et leur capacité à les exprimer. Les centres sociaux créent donc les conditions favorables à l’expression culturelle au sein des quartiers, d’où l’envie de créer une passerelle.

Un festival parisien qui doit s’adapter aux spécificités de son territoire :

Paris dispense une offre culturelle très importante de par le nombre d’établissements culturels qu’elle compte. Ainsi, pour les habitants des quartiers populaires, l'accès à la culture se limite souvent à une forme de consommation. De fait, ils se retrouvent dans une forme de culture transmise, mais peuvent difficilement faire émerger leur culture vécue, leur culture artistique. Il nous paraît donc important de valoriser la culture qui existe dans les quartiers sous diverses formes, afin de nous appuyer sur celle-ci pour développer la capacité d'agir des habitants, mais aussi revaloriser l'image souvent stigmatisée des quartiers populaires et de leurs habitants.

Des objectifs ambitieux… :

  • Valoriser et rendre visible les talents, capacités et compétences des habitants des quartiers populaires de Paris.
  • Favoriser l’épanouissement des artistes amateurs dans l’exercice de leur pratique artistique.
  • Impliquer les habitants dans une dynamique de projets sur la durée afin de renforcer leur capacité d'agir.
  • Faire un focus sur les projets culturels développés par les jeunes des quartiers.
  • Proposer et faire découvrir aux jeunes de nouvelles pratiques artistiques.
  • Décloisonner les quartiers en favorisant la mobilité géographique des publics et des artistes sur l’ensemble du festival
  • Contribuer à changer l’image de quartiers et d’habitants stigmatisés, montrer la richesse culturelle des habitants des quartiers et ces territoires comme des ressources.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils