Archipélia mobilisé

Malgré la crise et les restrictions indispensables qui l’accompagnent,Archipelia va continuer à assurer sa mission de soutien aux personnes isolées et fragiles, en s’appuyant sur différents outils de communication :

Dans les jours à venir, Archipelia va mettre en place un système d’appels à domicile, pour prendre des nouvelles des adhérents et les orienter, le cas échéant, vers des partenaires institutionnels et associatifs pouvant répondre à leurs besoins urgents.

Des « Fiches Pratiques » seront également créées, en vue d’une mise en ligne sur le site Internet www.archipelia.org et sur leur page Facebook “Asso Archipelia” : elles permettront de diffuser un certain nombre de contacts, d’adresses, d’informations actualisées et utiles au vu des circonstances.

Des groupes Whatsapp destinés aux apprenants des ateliers sociolinguistiques seront créés, afin de maintenir le lien social et la dynamique d’apprentissage : ces groupes permettront de diffuser des informations pratiques en français facile, ainsi que des exercices à effectuer en autonomie.

Sur notre page Facebook Asso Archipelia, nous valoriserons des initiatives associatives développées en réponse à la crise, à Paris ou en province. Même si la crise actuelle est inédite, de nombreuses associations repensent leurs moyens d’action afin de continuer à agir sur le terrain.

Par ailleurs, l’équipe d’Archipelia s’est mise au télétravail : nous continuons, autant que faire se peut, à rendre des bilans et à déposer des projets auprès de nos partenaires institutionnels. Nous poursuivons le développement d’outils pédagogiques et nous restons en contact avec nos principaux partenaires d’activité, via Skype, Whatsapp et d’autres outils collaboratifs. Il s’agit pour nous d’assurer la continuité financière, partenariale et pédagogique d’Archipelia au-delà de la crise.

 

Certes, nous ne pouvons actuellement plus vous voir, échanger avec vous autour d’un café ou d’une poignée de mains, partager avec vous une activité commune ou un débat de société.

Mais soyez assurés que nous pensons bien à vous : nous vous souhaitons de rester en bonne santé et nous avons hâte de vous retrouver pour la reprise de nos activités (et pour penser la solidarité de « l’après-crise »).

En attendant, un seul mot d’ordre : restez bien chez vous et revenez-nous en bonne santé.

Aller au contenu principal