Les projets et activités continuent au Relais 59 !

 

L’équipe du centre social Relais 59 nous apporte son témoignage :  tous confiné.e.s, mais au travail, avec les bénévoles !

Du côté de l’EPN
Grâce à ses bénévoles, l’EPN a mis en place une organisation pour animer des cours et des ateliers à distance et répondre aux questions informatiques aux heures habituelles. S’agissant des séniors (bénévoles ou usagers), des newsletters thématiques sont envoyées chaque semaine et l’équipe les appelle régulièrement afin de les aider à passer ce cap difficile. Si d’aventure de telles épidémies devaient se répandre à nouveau, ils devront être prêts à y faire face. C’est la raison pour laquelle, il faut intensifier nos efforts de formation en proposant des ateliers pratiques essentiels à la survie en milieu numérique.

Du côté de l’accompagnement scolaire

Nous avons mis en place un accompagnement à distance via Visio : 12 enfants de primaire et 7 collégiens sont suivis par 13 bénévoles. Et ça fonctionne très bien. Cette approche de l’accompagnement développe des compétences : énoncer et expliciter un problème, être plus attentif aux explications données, exprimer une réponse… des compétences liées à la compréhension et à l’expression orale. Elle permet également d’apprendre l’usage d’outils numériques simultanément à la réalisation de travaux scolaires à réaliser (usage du clavier et des logiciels). L’utilisation de la Visio avec le partage d’écran permet de voir simultanément le travail des enfants lorsqu’ils s’exercent sur des sites proposant des exercices en ligne. Les enfants sont attentifs et très réactifs par l’interaction que permet cet outil. Mais tout le monde n’a pas le matériel adapté, certains enfants ne sont pas suivis faute d’ordinateur et d’autres le sont dans des conditions médiocres, ce qui nuit à l’accompagnement. Quoiqu’il en soit, un beau travail mené par les bénévoles qui ont une capacité d’adaptation étonnante. Toutes les semaines, on se retrouve sur Visio pour faire le point. La coordinatrice est restée en lien avec tous les parents. Elle communique via WhatsApp des informations diverses et appelle ceux que ne donnent pas de nouvelles régulièrement.

Loisirs jeunesses

Durant la période de confinement, le secteur enfance/jeunesse a mis en place plusieurs activités par tranche d’âge, de 3 à 6 et de 6 à 11 ans. Pour les vacances scolaires, l’équipe a créé un groupe WhatsApp, auquel appartiennent toutes les familles concernées par l’accueil de loisirs. Chaque jour, l’équipe a envoyé aux enfants et aux parents le « Programme du jour » sous forme de fiches, des activités choisies pour être réalisées seul.e.s ou à plusieurs – des activités manuelles, scientifiques, un atelier pâtisserie, un film à découvrir, etc. L’équipe était disponible tous les jours de 14h à 18h, pour échanger avec les parents et les enfants concernant ce programme ou sur tout autre sujet. A la fin de l’après-midi, l’équipe était très heureuse si, en cadeau, elle recevait la photo d’un beau gâteau, une vidéo rigolote ou un commentaire sur l’activité.

Pour les 12-17 ans, un groupe WhatsApp a été créé dès le début du confinement, et il est très actif : appels vidéo et discussions s’y sont poursuivis et s’y poursuivent inlassablement, et même le soir, et parfois tard… Tous les sujets y sont abordés, le confinement, mais aussi les devoirs, l’orientation scolaire, et tous ces projets à mettre en place ensemble. Des informations sur les films et les séries à ne pas rater. Et sur combien il est parfois difficile de rester confiné.

Avec les 18 ans et plus, il existait aussi un groupe WhatsApp. Nous y abordons beaucoup de sujets. Pour eux, notre proposition : des programmes de sport à faire à la maison ! Et ça marche. Il faut dire que l’équipe est dotée d’un vrai coach (Sidi) qui adapte l’entrainement à son public. Un peu de rêve aussi à travers un projet de vacances pour 8 jeunes en juillet monté et déposé pendant le confinement.

Les ateliers de français

Ils se maintiennent, depuis cinq semaines, à distance, et même pendant les vacances scolaires ! Une première au Relais 59 !

Une équipe motivée, voire déterminée de quatorze formateurs-bénévoles assure la continuité pédagogique. Ils ont surmonté de multiples difficultés, n’ayant parfois pas l’outil ni la connaissance nécessaire à l’enseignement à distance. Ainsi Jean-Daniel a attendu, pendant trois semaines, un smartphone commandé au début de confinement. Aujourd’hui, il s’en sert quotidiennement. Brigitte, quant à elle, a dû tout apprendre de WhatsApp pour pouvoir poster les activités proposées.

 Nos six groupes ont ainsi la possibilité de participer à un parcours en français à distance : deux groupes FLE travaillent via Zoom, tous les groupes échangent et postent leurs activités – vidéos, photos ou enregistrements vocaux via WhatsApp, et souvent des blagues. Il y a aussi les échanges de mails pour corriger les devoirs et des appels téléphoniques pour discuter autour des articles du journal Vite Lu. Malheureusement, tout le monde ne peut pas participer aux cours à distance car M. vit dans une unique pièce avec quatre enfants, l’abonnement internet d’A. expire avant la fin du mois, B. est malade depuis quatre semaines, et l’ordinateur de S. est utilisé par un mari qui télé-travaille.

L’équipe pédagogique se réunit toutes les deux semaines via Zoom pour échanger, partager de bonnes idées et les difficultés, pour se détendre, améliorer ses pratiques. La satisfaction devant la motivation de leurs apprenants, les échanges dans un cadre sympathique, les voyages imaginaires avec le public venu des quatre coins du monde, tout cela rend cette activité bénévole importante et chaleureuse. Tous nos formateurs, et plus encore ceux qui ont eux-mêmes des origines étrangères, savent à quel point une bonne connaissance de la langue reste la porte d’entrée de l’intégration.

Côté famille et loisirs adulte

Les familles et les adultes sont appelés régulièrement, et chaque semaine, l’équipe leur envoie des liens Internet pour se cultiver (expositions virtuelles ou spectacles en live), sport en confinement (yoga, gym douce, sport parent-enfants…) ou des fiches d’activités manuelles à faire en famille. Et pendant ce temps, chaque semaine, la permanence « Cultures du cœur » propose des offres adaptées aux familles et aux adultes. La permanence « Bourse solidarité vacances » continue (au téléphone) avec des projets de vacances pour les familles au mois d’août.

Un atelier d’écriture « spécial confinement » a émergé, petit carnet de bord de la période. On écrit sur n’importe quel support, quand on le sent, comme on le sent, sans réfléchir, d’une ligne à une page. Une seule consigne : commencer le texte par « Ce matin, en me levant, j’ai pensé que… », et terminer le texte par : « Ah, quelle belle journée ce sera ! » Un recueil de tous ces textes sortira quand tout sera fini. Le projet est porté par une bénévole pleine de talents, Samiha Driss, à qui nous demanderons d’illustrer ce « carnet souvenir » d’une drôle de période.

Aller au contenu principal